Pensées de nos soldats

Rares sont les courriers militaires où les soldats peuvent s’exprimer librement.
Nous avons ici une carte postale, envoyée sous enveloppe par un militaire francophone à sa marraine de guerre.
Le texte nous fait connaître l’état de pensée de ce soldat dont nous ne connaissons que le prénom : Adolphe.
Chose intéressante, mise à part la reconquête du pays dont il parle, il consacre un beau paragraphe aux combats aériens durant lesquels il s’empresse de remémorer l’insécurité des tranchées en signalant un blessé non loin de lui.

 

chaf 002

 

Au front le 14 août 1917

Chère Marraine,

Voici la vue d’un petit village belge qui a toujours été sous la ligne de feu. Il ne reste plus rien debout pour le moment. Si l’on doit reprendre la Belgique par petits morceaux, elle sera bien arrangée.

De nombreux combats d’avions s’engagent ici pour le moment. Parfois on en compte 70 à 80 en l’air et il y en a toujours des abattus des 2 côtés. A l’heure où je vous écris un homme vient d’être blessé à l’épaule par un éclat d’obus.

Que cela finisse bientôt.

En attendant de vos nouvelles

Recevez mes meilleures affections

Votre filleul

Adolphe

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s