Déplacement de la Croix des Français ou Monument des Français à Leernes, par Alain ARCQ

Mardi 30 avril 2013. Monsieur Evrard, ingénieur, directeur des carrières Les Calcaires de la Sambre s.a. me téléphone que la firme commencera le sablage cet après-midi. Nous convenons d’un rendez-vous sur place vers 14h30 afin de voir les premiers résultats. Je préviens mon confrère Marc Polain du C.H.A.F. car nous avions rendez-vous ensemble à 14h00 pour dresser la liste de ses affaires à exposer en 2014 à Leernes. Tout le monde est réuni au pied du monument et là, surprise, ce dernier semble en béton lissé et peigné. Ce béton présente des traces de microfissure tout en paraissant en bon état. Il est aussitôt convenu de continuer le sablage afin d’obtenir le maximum de détails sur ce béton. Marc Polain propose à messieurs Evrard et Colin de disquer l’obélisque en son pied, de façon verticale et ensuite d’enlever les morceaux superflus. C’est sans aucun doute la solution qui sera adoptée. Pour les quatre petits piquets, cela ne posera aucun problème.

Monument 30 avril 2013 a

Le socle de béton dont nous ne connaissons pas encore l’épaisseur sera sondé car malgré que les racines des conifères ont été arrachées, il n’est pas possible actuellement d’en connaître l’épaisseur ni la régularité.

Monument 30 avril 2013 c

La firme professionnelle qui a travaillé au sablage du monument est une firme de l’entité : la Société Wallonne de Réparation, Sablage et Peinture (SWRSP) installée rue du Grand Mouligneau, 74c, à 6141 Forchies-la-Marche. Le temps consacré au sablage fut de 6 heures et on a utilisé 850 kilos de sable blanc. Étape suivante : faire un coffrage en fer et déplacer l’obélisque sans le casser. Mais ceci sera notre prochain épisode. Vous pouvez découvrir le programme complet dans « Actualité » et ensuite « Déplacement et inauguration du Monument français de Leernes ». Mercredi 28 mai 2013 : les travaux avancent à grands pas ! Ce jour, le monument a été déplacé d’une vingtaine de mètres vers le Sud-Est afin de tester la stabilité et de permettre la dispersion de la terre ainsi que le prélèvement d’un mètre cube afin de repositionner cette terre sous le nouvel emplacement du monument.

28 mai 2013 déplacé b

Ancien emplacement du monument. Sa stabilité avait été assurée par un simple lit de briquaillons tassés. Cela tient du miracle que son socle ne se soit pas cassé plutôt, ou alors nous devons dire chapeau aux anciens constructeurs.

Il va de soi que ces manœuvres, accomplies par des professionnels, ont été calculées et exécutées moins vite que le pas de l’homme.

28 mai 2013 déplacé a

Monument déplacé d’une vingtaine de mètres et reposant sur les cales de bois. À l’arrière on distingue bien son ancien emplacement.

Comme vous pouvez le voir ci-dessus, le socle du monument est et reste bien entier. Il repose actuellement sur des cales de bois afin d’assurer sa stabilité. Grâce à ces premiers travaux de déplacements, nous pouvons déjà constater deux choses quant à la construction de ce monument. Comme dit ci-dessus, le socle avait été stabilisé avec un fond de briquaillons. Le socle lui-même a été ensuite coulé avec un béton liquide qui s’est glissé dans la base, assurant une meilleure stabilité. Le plus compliqué aujourd’hui est de retirer cette couche. Enfin, sous une épaisseur de 25 centimètres de terre et de gravier gris, nous avons découvert la couche primaire de revêtement du sol autour du monument. Il s’agissait d’une couche de cendrée rouge dont l’épaisseur est approximativement de 20 centimètres. La suite des travaux dans quelques jours…

Tombe première

Demi-emplacement de la tombe initiale des 72 Français et des 12 Allemands.

La suite vient du 13 juin 2013. En effet, en rentrant de vacances, comme promis par la carrière, la « tombe » avait été creusée et le sol réparti afin que l’on puisse retrouver des vestiges de cette glorieuse époque et ce, avant que les terres soient évacuées vers d’autres sites, dont celui du nouvel emplacement du monument.

Après une première fouille effectuée le 15 juin 2013 par Alain ARCQ, aucune pièce métallique n’a été découverte sur les terres étendues et visibles sur la photo.

Maintenant, il est temps en ce mois d’août de préparer le nouvel emplacement.

09 août 2013pg

Les assises du monument sont renforcées en ce 09 août afin s’assurer le transport sur environ 150 mètres. La terre sacrée de l’ancienne tombe a été mise et tassée sous le nouveau socle. Le béton liquide doit encore être coulé.

Lundi 12 août 2013

Cette fois le monument fait son ultime déplacement vers la nouvelle place qui lui est réservée. C’est impressionnant !

Mise en place 12 août 2013

Mise en place du coffrage pour couler le béton.

L’équipe de la carrière place les dernières planches du coffrage pour couler le béton du soubassement. Soudain une voiture s’arrête. Il s’agit d’un couple de Leernes qui se dit enchanté du soin que l’on porte au monument. Cela réchauffe les cœurs. Le monument lui,trône désormais à sa place. Tout comme les Français d’août 1914, il a résisté lui aussi au temps qui passe… Mardi 13 août 2013

Mon. Leernes 13 août 2013

Tout est en place pour couler le béton

C’est le jour où on coule le ciment et où on place le mat pour le drapeau lors des cérémonies. C’est toujours la même équipe en place. Au total, 4 mètres cubes de béton liquide seront coulées sous le monument afin de le stabiliser.

Mon. Leernes 13 août 2013 b

Il ne suffit pas de laisser couler, les pelles sont nécessaires afin de répartir au mieux la matière liquide

15 août 2013 : cette fois le monument est prêt. Reste quelques aménagements en plantations, gravier et aussi la petite stèleavec les noms des victimes. Jeudi 22 août 2013

Monument 22 août 2013b

99ième anniversaire des combats de Leernes. Le C.H.A.F. a pensé à tous ceux qui ont donné leur vie pour nous, et en souvenir, nous avons été chercher une gerbe de fleurs chez FLEURS CRISTALINE à Fontaine-l’Evêque. Ces gentils commerçants ont accepté de faire la banderole tricolore en urgence car nous ne l’avions pas commandée… Mais à notre agréable surprise, nous n’étions pas les seuls a nous souvenir « d’eux ». D’humbles fleurs marquaient le passage de témoins de leur souvenir …

Monument 22 août 2013

Grâce à ces gestes, nous pouvons affirmer aujourd’hui que le monument retrouve une nouvelle vie ! Merci à tous. Jeudi 26 septembre 2013 La firme de peinture Cransquint (Rue Demoulin 5A, 6120 Marbaix (Ham-sur-Heure-Nalinnes) est venu mettre le monument en couleur, après avoir bouché toutes les fissures grâce à un produit spécial. La peinture de haute performance de protection, constituée de fibres synthétiques est de marque LUCITE.

26 septembre 2013a

22 novembre 2013

INAUGURATION officielle du « nouveau » monument aux Français du 28e RI de Leernes

22 nov 2013f

Monsieur Evrard prononçant son discours

Discours de monsieur Evrard, ingénieur, directeur des carrières Les Calcaires de la Sambre s.a., société qui a entièrement supporté les frais d’installation, de rénovation et de modernisation déontologique du monument du 28e Régiment d’Infanterie.

« Chers vous tous… Je sais que le protocole devrait me faire dire : ‘’Monsieur le Bourgmestre, Mesdames et Messieurs les échevins, Messieurs les Présidents et collaborateurs des associations patriotiques et, afin de n’oublier personne je devrais poursuivre par la traditionnelle formule : Mesdames, Messieurs en vos titres et qualités… Pour ceux qui me connaissent, je ne manque jamais de respecter les autorités et surtout ce qu’elles représentent et je prête toute la considération possible aux anciens… Mais aujourd’hui, nous sommes réunis ici tout petits, quels que soient nos titres et qualités. Nous sommes réunis pour nous incliner avec beaucoup d’humilité et nous tourner pleins de gratitude vers ceux qui sont tombés sur le champ de bataille le 22 août 1914. Si nous vivons aujourd’hui dans notre pays dans de telles conditions de confort et en pleine liberté, c’est parce que des hommes ont fait le sacrifice de leur vie pour que puissions vivre heureux et, il faut le  reconnaître bien mieux que dans bien des pays. Cher vous tous, donc… Chers vous tous, il était du devoir de notre carrière qui travaille dans un contexte de liberté et dans une région en paix, de déplacer ce monument du souvenir avec beaucoup de respect et de reconnaissance. C’est avec beaucoup de plaisir que nous cédons aux bons soins de la Commune le monument déplacé et remis en état. Je voudrais profiter de l’occasion pour remercier Monsieur le Bourgmestre qui soutient avec bienveillance notre activité tout en s’assurant que nous le fassions dans les règles de sécurité par rapport au voisinage et en veillant à ce que nous respections, autant que faire ce peut, la quiétude des riverains. Je veux remercier aussi très particulièrement Monsieur Alain Arcq qui a permis par ses contacts et en jouant parfaitement son rôle d’intermédiaire privilégié entre les Calcaires de la Sambre et le Cercle d’histoire et d’Archéologie de Fontaine-l’Evêque et aussi entre notre carrière et les associations patriotiques que nous puissions réussir dans le choix de l’emplacement du monument et nous transmettre les souhaits des principaux intéressés pour la remise en état. Que ce monument du souvenir permette encore pendant des décennies à nos enfants et à nos petits-enfants qui passeront devant celui-ci de se souvenir que la paix et la liberté est un bien tellement précieux que leurs aïeux sont morts au champ de bataille pour leur faire ce merveilleux cadeau… »

22 nov 2013d

Le « nouveau » monument de Leernes après l’inauguration

22 nov 2013c

Nouvelle stèle portant les noms des militaires du 28e Régiment d’Infanterie tombés sur ces terres et décédés à l’ambulance de la Croix Rouge ou à l’hôpital de Fontaine-l’Evêque

22 nov 2013e

Nouvelle plaque protégeant l’ancienne gravure de moulage qui ne saurait être restaurée

22 nov 2013b

Monsieur Jean-Pol Choiset, secrétaire de la FNC de Leernes et Monsieur Noël Van Kerckhoven, bourgmestre de Fontaine-l’Evêque

Discours de Monsieur Jean-Pol Choiset, secrétaire de la FNC de Leernes

Tout d’abord, merci d’être aussi nombreux. Je voudrais excuser notre Président A. Pirson, ses 91 ans, sa santé l’empêchent d’être parmi nous mais il est solidaire et heureux de l’issue de ce déménagement. Merci à Monsieur Paul Huygens, président national de la FNC (Fédération Nationale des Combattants) d’avoir envoyé son représentant Monsieur Antoine. Monsieur Huygens, retenu à Bruxelles par une réunion importante est désolé de ne pas être parmi nous.
Nous n’avions jamais cru que ce vieux monsieur (le monument), 92 ans puisque édifié en 1921, aurait résisté au déplacement. Merci à Monsieur Evrard, directeur de la carrière, d’avoir osé relever ce défi. Travail risqué ! Merci d’avoir mis de gros moyens en œuvre et dans un court délai. Merci pour la stabilisation du monument, coffrage, bétonnage et remise en peinture. Du travail de pro ! Merci à vos hommes pour ce travail. Quand on pense au mal qu’on a pour déplacer un piquet dans son jardin… Et ce travail, réalisé sans casse. Merci Messieurs !
Merci au Commandant Alain Arcq, Alain pour les intimes, il n’a pas ménagé ses efforts, ni son temps. Un vrai agent de liaison ; des recherches, fouilles et autres devoirs d’enquête à propos du monument et des morts qu’il commémore. Seul un passionné pouvait tenir le coup. Merci Alain au nom des Combattants.
Merci au C.H.A.F. avec son Président Roland Poliart et ses membres pour le temps passé lors des réunions à parler du monument. Merci pour le site du C.H.A.F. qui reprend tous ces travaux, site consulté dans le monde entier.
Encore merci à Monsieur Evrard qui a pris en charge tous les frais de matériel et de main-d’œuvre pour ce travail.
Merci à Monsieur le Bourgmestre Noël Van Kerckhoven, toujours solidaire des associations patriotiques et présent lors des commémorations.
Je voudrais profiter de cette occasion pour remercier :
– le comité de la brocante de Leernes, Monsieur Gobert, le vétéran (+ de 80 ans), Monsieur Ledoux Président et Daniel la cheville ouvrière. Cette brocante acquitte la fanfare à l’occasion du 11 novembre et ce, depuis toujours. Ce ne serait pas possible avc la caisse de la FNC.
– Le fossoyeur Monsieur Jean-Pierre. Encore cette année, à l’occasion de la Toussaint et du 11 novembre, les gens m’ont dit leur admiration pour la Pelouse d’Honneur des Combattants, toujours impeccable et ce pour un village comme le nôtre.
– Notre photographe qui a mis de belles photos en ligne.
– La Nouvelle Gazette qui a fait de beaux reportages sur l’événement.
– Monsieur Jacques Adam, Président de la FNC de Fontaine-l’Evêque et son équipe.
– Et enfin, Alain Fourmeaux. J’espère qu’il ne va pas déstabiliser le monument avec ses travaux agricoles.
Je crois que c’est une réussite ; les 72 noms des morts apportent un plus à ce monument historique, de même que ceux décédés à l’ambulance ou à l’hôpital de Fontaine-l’Evêque.
Espérons qu’il ne sera pas tagué par des inconscients !

22 nov 2013a

Le public durant la cérémonie de ce 22 novembre 2013 à 13h30

Article paru dans le Journal des Combattants

Leernes, le 22 novembre 2013

Inauguration du « Monument des Français » déplacé.

Depuis le 7 mai 2012, Mr Michel Evrard, directeur des Calcaires de la Sambre, avait manifesté son désir de déplacer le monument dédié par le docteur Hautain, en 1921, aux victimes du 28e Régiment d’Infanterie français qui étaient tombées sur le plateau de l’Espinette sur Leernes t Landelies, le 22 août 1914, face aux troupes ennemies.
Ce 22 novembre 2013, en présence de Me Emile Antoine représentant la FNC nationale, de Mr le Bourgmestre Noël Van Kerckhoven, des échevin, des groupements patriotiques de Leernes et Fontaine-l’Evêque, Mr Jacques Adam président, des membres du C.H.A.F. et de la brocante de Leernes centre, de Mr Michel Evrard directeur et de ses adjoints, d’un nombreux public, le monument fut fleuri dans un froid glacial.
Une plaque commémorative reprenant les 72 victimes du 28e R.I. fut dévoilée, fruit des nombreuses recherches menées par Mr Alain Arcq du C.H.A.F.
Sonnerie aux Morts, 3 discours de Mr Evrad, de Mr Jean-Pol Choiset secrétaire FNC Leernes et de Mr Van Kerckhoven, Bourgmestre qui, après avoir remercié tout le monde, invita le public à la Maison de la Laïcité pour prendre le verre de l’amitié offert par la Ville de Fontaine-l’Evêque.

Secrétaire, J-P. Choiset

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s