HORET Georges

HORET Georges Gh. – Forchies-la-Marche – Soldat – 5ème Régiment de Ligne – 2 Chevrons de front + 6 honorifiques et 1 Chevron de blessure – Croix de Guerre avec Palme et Lion de bronze – Médaille de la Victoire – Croix de l’Yser – Médaille Commémorative de la Guerre 1914-1918.

Horet G.

Soldat milicien de la classe 1913. 5ème Régiment de Ligne (5ème Brigade mixte), Compagnie des Mitrailleuses. Matricule 59035 modifié en 105-59035. Présent sur les lieux des opérations militaires du 4 août au 21 août 1914.

C’est à Diest, le 9 août 1914 qu’il connaît son baptême du feu. Durant trois jours et trois nuits, son unité est engagée contre de l’infanterie et de la cavalerie ennemie. Les Hussards de la Mort chargent par trois fois, repoussés par les mitrailleuses qui font l’hécatombe parmi hommes et chevaux. Les pertes belges sont légères et seuls quelques noms manqueront à l’appel.

Reprenant ensuite le village de Visemal (Wezemaal ?), les hommes de sa compagnie enfoncent les portes de l’église dans laquelle ils ne découvrent que des femmes nues. Enragés, ils foncent baïonnette pointée et tuent les Allemands qu’ils rencontrent.

En décembre 1914, il fait partie de la 1ère section de mitrailleuses, commandée par le lieutenant Calle Pierre. Le 20 décembre, cette section est adjointe au 163ème Régiment d’Infanterie française, chargée d’attaquer Lombardsijde. Le 21 décembre, la ligne d’attaque subit, pendant toute la journée, un violent bombardement d’enfilade. En fin d’après-midi, un obus de 210 mm tombe sur les ruines de la petite ferme occupée par la section Calle. Un caporal et un soldat sont tués, il y a plusieurs blessés et une mitrailleuse détruite. Le soldat Georges Horet figure parmi les blessés graves. Atteint à la colonne vertébrale, dans la région lombaire, il est pansé tant bien que mal sur le terrain par ses camarades encore valides. Son évacuation se fait à la nuit tombée, dès que l’obscurité empêche l’ennemi de repérer les mouvements.

Évacué à Calais, hôpital de passage, le 23 décembre suivant. Est évacué ensuite sur l’hôpital anglais de Plymouth ou Portsmouth le lendemain 24. Certains documents y donnent son admission en date du 2 janvier 1915. Il est transféré à Idswarth House Horndeans Hauts England le 22 mars 1915.

Horet G. mitrailleusejpg

Georges HORET tenant les détentes de sa mitrailleuse
Collection © Alain Arcq

Du 11 décembre 1915 au 21 mars 1916, il travaille sur une machine « foreuse » pour la Société John Kirkaldy Limited située au 101 Leadenhall Street à Londres. Il est alors rappelé par l’Armée.

Compagnie Horet

La compagnie dont fait partie Georges HORET, premier rang à genou, 4e en partant de la gauche.
Collection © Alain Arcq

De nouveau, il passe à l’hôpital Roi Albert n°2 à Londres où il est déclaré inapte pour le service armé, par le docteur Meyers (6 avril 1916). Il reçoit son affectation pour le dépôt des militaires belges proposés pour la réforme à St Anne’s House Steatham Hill Londres SW (23 mars 1916) pour rejoindre enfin l’hôpital de Graville (25 mars 1916). Il rejoint Calais en avril 1916 et est encore soigné à l’infirmerie du Camp de Richard en juillet 1916 pour rejoindre finalement la Compagnie des mutilés J.M.J.O. Port-Villez en juillet 1916 d’où il est incorporé à l’école de rééducation professionnelle pour y apprendre un métier.

Le 25 octobre 1918, à sa demande, passe au 1er peloton des chemins de fer de campagne TM. En juin 1919 entre à l’ambulance française 1/1 à Aix-la-Chapelle (Aachen en Allemagne) pour y subir de nouveau une opération (extraction d’éclats d’obus).

Est démobilisé à Malines le 30 septembre 1919.

Carte Horet Georges

Citation à l’Ordre du Jour du Régiment (5ème de Ligne) en date du 2 novembre 1920. Décoré pour ce fait de la Croix de Guerre avec Lion de bronze :

« Sa belle conduite au cours de tous les combats où son unité a été engagée au début de la campagne et, notamment, à Lombardzijde, le 21/12/14 où il fut grièvement blessé, alors que sa compagnie se trouvait en première ligne adjointe à un régiment français qui tentait de reprendre le village. »

Distinctions honorifiques :

  • Croix de Guerre avec Lion de bronze
  • Croix de l’Yser
  • Médaille commémorative de la guerre 1914-1918
  • Médaille de la Victoire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s