Petite histoire de Fontaine-l’Evêque

Une petite description
de Fontaine-l’Evêque
en Wallon

par Roland POLIART

 

 

1744 Gravure de Remacle Le Loup
dans les « Délices du paîs de Liège »

Vue de la ville
et le château de Fontaine- l’Evêque
entre Sambre et Meuse

 

 

Petite ville fôrtyiye; à pârt saquants rèstant des vis rempârts, i n’dimeûre pus rén aujourd’u des fôrtificâtions.
Tout l’tèritwère apârtèneut aus Abés d’Lobbes, çu n’èst vrémint qu’au 13ème sièke, qui Fontène a sti baptiji l’Evêque.
C’èst-st-a ç’momint-là qui Godfrwèd, Ségneur di Fontène èst-arrivé à l’Evêché d’Cambrai (1219).
Les comtes d’Hainaut èyèt les Princes-Evèques di Lidje n’estit nèn bén d’acôrd pou sawè à qui ç’ qui Fontène
âparteneut au djusse.
Etou, djusqu’aviès 1737, momint d’es’ n’ occupâcion pa les saudârds de Mariye-Thèrèse, èl pêtite cité a d’meurè
co âsséz libe.
On trouve à Fontène, in château gothique d’èl famiye Clément Bivôrt.
El batimint, yun des pus bias du payis, èst-st-encâdrè pa des grossès toûrs di grije pire èyèt mârqui pa des twêts pwintus;
autoû d’li, des bosquèts, des pachis ramouyis pa l’Bablone li fèy nut in vêrt décôr.
L’Eglije St-Christophe, style ogival (15 ème sièke) éyèt l’Eglije St-Vaast, style demi-Classique (18 ème sièke) duv’nut co r’téni l’atincionà Fontène-l’Evèque.

Traduction :

Petite ville fortifiée; à part quelques restants de vieux remparts, il ne reste plus rien aujourd’hui des fortifications.
Tout le territoire appartenait aux abbés de Lobbes, ce n’est vraiment qu’au 13 ème siècle que Fontaine été baptisé l’Evêque.
C’est à ce moment- là que Godfroid, Seigneur de Fontaine est arrivé à l’Evêché de Cambrai (1219).
Les comtes de Hainaut et les Prince-Evêques de Liège n’étaient pas bien d’accord pour savoir à qui Fontaine appartenait au juste.
Malgré tout jusqu’en 1737, moment d’occupation par les soldats de Marie-Thérèse, la petite cité a demeuré
encore assez libre.
On trouve à Fontaine un château gothique de la famille Clément Bivort.
Le bâtiment, un des plus beaux du pays, est encadré par de grosses tours de grise pierre et marqué par les toits pointus;
autour de lui, des bosquets, des prairies traversés par la Babelonne; il fait noir dans un vert décor.
L’Eglise Saint Christophe, style ogival (15 ème siècle) et l’Eglise Saint-Vaast style demi classique (18 ème siècle)
doivent encore retenir l’attention à Fontaine-l’Evêque.

Sources :

Autoû d’Châlerwè Victor Vanuytrecht et Maurice Lixon 1936.
Cartes postales : Collection Roland POLIART

**************

 

 

 

 

 

 

 

 

Extrait revue N° 30

 

Publicités