Classement du château de Forchies

Correspondance entre
M. Deltenre
et M. Dubois.

Proposition de classement du château de Forchies-la-Marche

Par Michel Madoé, Françis Rocca
et Willy Colson

 

Léonce Deltenre (1898-1972)(1)

 

Léonce Deltenre (cfr photo ci-contre) exerça sa profession
de notaire jusqu’à l’honorariat, en 1962, à l’étude du notaire
François Dupont à Thuin.

Il fut influencé par certains lieux comme Trazegnies, avec son vieux château où se bousculent les siècles, du XIIème
au XVIIIéme S. – et voua un attachement indéfectible à des amis
de jeunesse et de toujours, comme François Dubois, sauveteur
du château de Trazegnies et protecteur de la nature ou à l’abbé Plumet, qui étudia la généalogie des seigneurs de Trazegnies.

 


(1)
SIMON BRIGODE, Notice bio-bibliographique, extrait des « Documents et Rapports de la Société Royale d’archéologie et de Paléontologie de Charleroi », Tome LVI-1972-1973.

Rappelons que Léonce Deltenre fut archiviste de la Ville de Thuin et membre correspondant pour le Hainaut
de la Commission royale des Monuments et des Sites.

François Dubois (1938-1979)

 

Monsieur François Dubois (cfr photo ci-contre) est né
à Trazegnies le 8 novembre 1905.
Il fonde en 1938 l’entreprise ets Léon Dubois, scierie
de bois feuillus et commerce de bois de toutes essences, dont il est le directeur commercial.

Il participa à la gestion de nombreuses œuvres culturelles et sociales ; il fut Président de l’a.s.b.l.
Les Amis du Château de Trazegnies et décède
le 23 mars 1979.

Monsieur François Dubois fut incontestablement un
« grand Monsieur » qui a œuvré toute sa vie pour sa profession, pour la société et qui a légué sa fortune à des œuvres diverses.
C’était un vrai mécène.

 

Correspondance entre Léonce Deltenre et François Dubois

Brouillon d’une lettre adressée au Gouverneur de la Province du Hainaut pour le classement du château
de Forchies la Marche (non datée)

Correspondance de François Dubois/Léonce Deltenre pour le classement du château de Forchie la Marche

Conclusion

Mais à qui appartenait ce château ?
En 1920, il était propriété de la S.A. des charbonnages de Monceau-Fontaine qui le céda en 1980 à la famille Di Luciano.
Celle-ci permit, grâce aux travaux habilement effectués, de conserver l’aspect de la fière forteresse si chère au cœur
de messieurs Léon Dubois et Léonce Deltenre.
Même non classée, elle fait la fierté du village, mais ne se visite pas.

Le château en 1983

Publicités