Pour nos amis Numismates

Pour nos amis Numismates

par Jacques Mettens

 

Nicolas de Fontaine.

Dans une notice parue en 1868 Monsieur Dartevelle, curé de Montroeul-sur-Haine village de la région de Mons, déclare posséder, depuis plusieurs années une pièce de Nicolas de Fontaine trouvée dans sa paroisse.
Selon le savant Ghesquiére, dans son Mémoire sur trois points intéressants de l’histoire monétaire des Pays-Bas, elle fut frappée en 1249.
Autour du buste mitré de l’évêque, on lit « NICOLAUS EPISCOPUS  » au revers, on trouve la légende: « AVE MARIA GRATIA PIENA », et entre les bras de la croix « CAMERACU ».
La Société d’Emulation de Cambrai a publié, en 1824,un article intitulé : Recherches historiques sur les anciennes
monnaies des prélats et Seigneurs du Cambrésis.
On y lit: les plus anciennes monnaies connues, au coin des Evêques de Cambray, sont de Nicolas de Fontaine en 1249.
Mes recherches, dit l’auteur de cet article, sur les pièces antérieures à celles de ce prélat ont été infructueuses.
En effet, par un diplôme de Charles Ie Chauve en 863, les évêques de Cambray obtinrent le droit de battre monnaie
rien que dans un endroit nommé Villa lambris qui correspond à un village nommé « Lambres prés de Douai ».
Source: Annales du Cercle Archéologique de Mons – Tome IX – MONS 1869

La gayette (1)

                                 Pièces argentées                                                             Pièces dorées

(Collection personnelle)

C’est en 1982 que l’Athénée Royal de Fontaine l’ Evêque émit, pour fêter le centenaire de l’école, 2 pièces de monnaie valant.: 100 gaillettes, et celles-ci n’avaient cours que dans les magasins de la ville.
La date de validité de ces pièces était : en cours du 8/5/82 au 31/12/82 « l’une était dorée et l’autre argentée » .
Ces pièces sont appelées des MEREAUX, celles-ci prennent la forme de jetons en métal, parfois d’une rondelle en cuivre
ou d’un parchemin et désigne un signe de reconnaissance ou d’un laissez-passer.
Comme jetons de présence aux offices ils donnaient droit à un repas ou un morceau de pain, pour ensuite en faire profiter les pauvres.
Des méreaux qui valaient : 5,20,30 et 45 deniers furent même créés au XVe siècle.
A la fin du XVIIIe siècle certaines corporations et institutions publiques donnèrent une large diffusion à ce système.
Les méreaux sont très instructifs par leurs thèmes et inscriptions et sont recherchés par les historiens pour
les renseignements qu’ils peuvent communiquer.
Les collectionneurs de méreaux sont appelés des mérellophiles.
Source : encyclopédie libre de Wikipédia

(1) La gayette : est un morceau de charbon que le mineur recevait pour se chauffer

Athénée Royal de Fontaine l’Evêque.


Médaille en bronze L’ Effort ( diamètre 28 mm)

Le 30 Octobre 1932 La Ville de Fontaine l’ Evèque a célébré le cinquantenaire de l’Ecole Moyenne

Publicités