Soldats français et allemands décédés à l’hôpital de Fontaine-l’Évêque, par Alain ARCQ

Les militaires qui furent transportés à l’hôpital étaient, pour la plupart, ceux qui devaient subir les opérations les plus graves et douloureuses, comme les amputations, les trépanations, etc. Les autres étaient soignés à l’ambulance de la Croix Rouge n°1284 située rue de l’Enseignement.

En 1914, comme le mentionne le registre des décès de Fontaine-l’Évêque pour l’année 1914, l’hôpital était situé rue de la Grange Pain.

SOLDATS FRANCAIS

Sergent ULLMANN Paul André. Décédé le 23 août à six heures et demie du soir, né le 12 décembre 1892 à Paris, département de la Seine. Classe 1910. Acte de décès N°76 de la Ville de Fontaine-l’Évêque pour l’année 1914. Décédé à l’Hôpital rue de la Grange-Pain. Était domicilié à Paris, faubourg Saint-Germain n°266. Sa plaque-médaille portait les inscriptions : Seine – 1er Bureau – LM – 231 – ULLMANN Paul – 1910.

Soldat 2ème Classe SAUMONT Albert Emile, 3ème Bataillon, 12ème Cie. Décédé 25 septembre à quatre heures de relevée, né le 14 août 1891 à Deville-lez-Rouen, département de la Seine Inférieure. Décédé à la rue de la Grange-Pain à Fontaine-l’Évêque. Domicilié à Deville-lez-Rouen, rue Moulin Naplomb n°20, fils de Saumont Louis Frédéric, décédé et de Grandsire Aimée Léocadie, sa veuve, du même domicile. Acte de décès N°102 de la Ville de Fontaine-l’Évêque pour l’année 1914. Sa plaque-médaille portait les inscriptions : SAUMONT Albert – 3684.

Photo SDT Sidrot René pour livre

Soldat René Sidrot

Soldat 2ème Classe SIDROT René Georges Alfred, 3ème Bataillon, 12ème Cie. Décédé le 4 septembre à quatre heures de relevée, né le 10 mai 1893 à Bernay, département de l’Eure. Décédé rue de la Grange-Pain à Fontaine-l’Évêque. Domicilié à Bernay, rue Gambetta n°4, fils de Sidrot Albert et de feue Eloire Augusta. Acte de décès N°92 de la Ville de Fontaine-l’Évêque pour l’année 1914. Sa plaque-médaille portait les inscriptions : SIDROT René – 1913 – Bernay – 566. Jeune soldat, il occupait avant la guerre la fonction de cuisinier à bord de la Provence, un paquebot, et était le fils d’un photographe de Bernay (Eure)

Soldat SARRAMOUNE Jean, 2ème Bataillon, 18ème Cie. Décédé le 30 septembre à sept heures du soir, né le 21 avril 1893 à Maspie, département des Basses Pyrénées. Blessé par balle à la boite crânienne et décédé rue de la Grange-Pain à Fontaine-l’Évêque. Fils de Sarramoune Jean et de Tessier Marie Esther. Acte de décès N°103 de la Ville de Fontaine-l’Évêque pour l’année 1914. Sa plaque-médaille portait les inscriptions : SARRAMOUNE Jean – 1913 – Pau – 414.

Soldat LE PEILLET Antoine Yves Marie, 10ème Cie. Décédé le 24 août 1914 à dix heures du soir, rue de la Grange-Pain à Fontaine-l’Évêque, suite de ses blessures le 22 août 1914. Né le 8 octobre 1892 à Plourac’h, département des Côtes-du-Nord. Sa plaque-médaille portait les inscriptions : LE PEILLET Antoine – 1912 – Versailles – 5240. Acte de décès N°82 de la Ville de Fontaine-l’Évêque pour l’année 1914.

Soldat CLAVERIE Jean-Baptiste, 144ème RI, 2ème Bataillon, 7ème Cie. Décédé le 5 septembre 1914 à trois heures et demie de relevée, rue de la Grange-Pain à Fontaine-l’Évêque. Acte de décès N°93 de la Ville de Fontaine-l’Évêque pour l’année 1914. Né à Préchac le 29 mars 1891, domicilié à Garrey, fils de Claverie Jean-Pierre et de Lapeyrle Élisa. Sa plaque-médaille portait les inscriptions : 4466.

SOLDATS ALLEMANDS

JOANNING Auguste, soldat allemand au quinzième régiment d’infanterie de réserve, troisième compagnie, N°114, décédé le 25 août à sept heures du matin rue de la Grange-Pain en cette ville. Né à Uffeln près de Minden en Westphalie. Numéro 83 des actes de décès en date du 26 août 1914. La plaque porte l’inscription : 15 RIR – 3C – 114.

WELLNER Guillaume, soldat allemand du quarante neuvième régiment d’infanterie, onzième compagnie, numéro cent cinquante quatre, décédé le 26 septembre à une heure du matin, rue de la Grange-Pain en cette ville. Né à Rochenberg le 13 novembre 1891, domicilié à Stralsunt, fils de Guillaume et de Welna. Numéro 101 des actes de décès en date du 26 septembre 1914.

Les soldats français et allemands qui moururent à l’ambulance ou à l’hôpital furent enterrés au cimetière de Fontaine-l’Évêque d’où ils furent inhumés pour être translatés au cimetière de Collarmont en 1917.

Tombes de Fontaine 1914

Tombes militaires du cimetière de Fontaine-l’Évêque de face
Collection Roland Poliart

Tombe de Fontaine-l'Évêque

Mêmes sépultures vues de côté
Collection Roland Poliart

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s