L’Église du Sacré-Cœur

Église du Sacré-Cœur de Forchies

par Willy COLSON

 

Par Arrêté Royal du 6 octobre 1905 érigeant le hameau des Trieux en succursale de Forchies-la-Marche et considérant
que la construction d’une église dans ce hameau est nécessaire et urgente, un nouveau conseil de Fabrique d’Eglise
est constitué en séance du 6 décembre 1905, avec l’accord de Monseigneur l’Evêque de Tournai.
Le conseil sera constitué d’un président, monsieur Fayt Joseph, d’un secrétaire monsieur Lanquart Joseph, d’un trésorier monsieur Ghislain Noyer, de trois marquillers messieurs Ducène Victor, Lanquart Louis et Moulin Louis.
L’emplacement choisi est situé rue Chaussée sur l’ensemble de tous les terrains répertoriés au service du cadastre
B879b de 7 ares, B873k de 1 are, 50 ca, et B873n de 3 ares, 50 ca.
Nommé par l’Evêque de Tournai, le président du comité présente à ses membres le desservant provisoire
monsieur J-B Martiaux.
Suite à l’autorisation accordée par Monseigneur l’Evêque de Tournai en date du 5 avril 1906, le conseil aborde l’examen
de la construction d’une église au hameau des Trieux.
Les plans et devis pour cette construction ont été élaborés et présentés par l’architecte monsieur C. Someville, de Tournai, et estimées à la somme de soixante deux mille deux cent cinq francs.
Considérant que les frais seraient couverts par des souscriptions particulières, que les subsides que l’Etat accorde ordinairement pour ce genre de construction, le comité de la Fabrique d’Eglise des Trieux, après avoir approuvé plans
et devis, transmet pour approbation un dossier complet à Monseigneur l’Evêque de Tournai, au conseil communal
de Forchies-la-Marche, aux autorités de la Province de Hainaut ainsi qu’à monsieur le Ministre de la Justice et des Cultes.
Au conseil du dimanche 7 avril 1907, en présence de l’ensemble des membres, lecture est faite d’un courrier
par lequel monsieur Emile Appart, propriétaire à Jumet et J-B Mortiaux, curé à Forchies, apportent ensemble caution
de l’engagement de garantir les ressources nécessaires à la construction de l’église du Sacré-Cœur, complémentairement aux subsides et dons.
Ce document écrit et signé conformément aux prescriptions juridiques sur papier timbré fut remis à la garde
du président du conseil de Fabrique d’Eglise, monsieur Fayt Joseph.
Le 5 avril 1908, le conseil a procédé à la réélection d’une partie du comité pour une durée de trois ans, fin avril 1911.
Considérant qu’il ne dispose d’aucune ressource permettant de réaliser le projet dans l’immédiat, le président
propose la création d’une tombola dont le revenu serait réservé exclusivement à la réalisation de ce projet.
De solliciter l’accord des autorités supérieures et l’autorisation royale, la faculté de pouvoir placer les billets
dans tout le pays, d’en émettre dans ce but 80.000 billets à 20 centimes et en limitant l’émission à une année.
De recueillir des lots auprès des habitants dont la valeur maximum n’excéderait pas cent cinquante francs chacun.


A la séance du 2 octobre 1910, le président informe les membres que la demande du 5 avril auprès de monsieur
le Ministre des Cultes a été rejetée, le but de cette tombola ne visant qu’un intérêt local.
Le desservant provisoire communique au conseil que Monseigneur l’Evêque de Tournai l’informe de ce que
la Fabrique d’Eglise peut faire procéder à l’exécution des formalités d’adjudication publique pour la construction
de cette nouvelle église, que des fonds recueillis dans ce but étaient suffisants pour commencer la construction
et que l’adjudication publique peut être entreprise avec publication dans quatre journaux choisis dans la Province,
le Courrier de l’Escaut, le Hainaut, le Rappel et le Pays Wallon et par voie d’affichages dans notre commune
et les communes voisines avec l’autorisation des conseils communaux, en les informant de ce que le dépouillement
se fera le 29 décembre 1910 au local du cercle ouvrier Saint-Hubert en séance publique à 10 heures du matin.
Suite au refus du Ministre des Cultes d’autoriser l’émission des billets de tombola, une demande est adressée
à monsieur le Bourgmestre et au conseil communal de Forchies-la-Marche, pour autoriser de publier localement
des billets de loterie d’une valeur de 25 centimes.

Le 29 décembre 1910, à 10 heures du matin, l’adjudication publique pour la construction de l’église du Sacré-Coeur
au hameau des Trieux s’est ouverte.
Quatre personnes ont soumissionnés à savoir :
Mallien et Thiry de Souvret pour une somme de 64.998 francs
Lemaire Frères de Trazegnies pour une somme de 72.386 francs
Jonard et Lemaire de Courcelles pour une somme de 69.996 francs
Adelin André de Fouling pour une somme de 69.950 francs

Cette formalité a été effectuée en présence de tous les membres du comité de Fabrique d’Eglise,
et du desservant provisoire, de messieurs Désiré Bury, Carlier Gustave, conseillers communaux et J. Baudoux
secrétaire communal de Forchies-le-Marche.
En séance du 31 décembre 1910, le conseil de Fabrique d’Eglise de la nouvelle paroisse des Trieux décide,
à l’unanimité de ses membres, de confier à l’entreprise Mallien-Thiry de Souvret les travaux relatifs à la construction
de l’église, en conformité des plans et cahier des charges dont ils disposent et ce jour pour la somme de 64.998 francs
avec obligation de procéder sans retard aux travaux de construction.
Le 1er octobre 1911, lors du conseil de Fabrique d’Eglise du hameau des Trieux, il est décidé d’équiper l’église
d’une cloche de 725 kilos étant donné que la nouvelle paroisse couvre un grand territoire et compte à ce jour
pour 2200 habitants cette population ne faisant qu’augmenter d’année en année.

Grâce à des donateurs discrets, un devis fut demandé à monsieur Gansard, fondeur de cloches à Ullin.
Cette cloche ne sera utilisée que pour les services du culte ainsi que pour des cas prévus par un décret
datant du 1er octobre 1839.
Grâce à la générosité populaire et du desservant provisoire d’assumer à l’insuffisance de la somme à récolter :
1.600 francs, cette cloche fut commandée.
Compte tenu des travaux supplémentaires autorisés par la députation permanente, le montant prévu à la soumission,
soit 64.998 francs, a été augmenté de 10.058,43 francs soit pour un total de 75.056,43 francs.
Cette église fut terminée en 1912.
N.B.
Tous les procès verbaux qui concernent le comité de Fabrique d’Eglise comportent le nom de Tournai écrit avec un « y », alors qu’en 1912, un document officiel de Tournai donne le « i » comme terminaison.
Pour la facilité du lecteur, nous avons opté pour l’écriture Tournai dans notre texte.
Erection de la paroisse en 1905
Copie de la page 1 du « Grand livre des Marguilliers – Conseil de Fabrique d’Eglise – Paroisse Sacré-Coeur ».

Desservants

1905 – 1913 Mortiaux J-B
1913 – 1915 Fosseries Emile
1915 – 1920 Dechamps H.
1920 – 1951 Fontaine S.
1951 – 1957 Laurent A.
1957 – 1961 Arpagny J.A.
1961 – 1962 Romain Léon
1962 – 1985 Claus Robert
1985 – 1992 Mattoul H.
1992 – 2003 Tamigniau Joseph
2003 (03/12) – Doyen Sales