Archives de décembre, 2012

Pub Patrice CourcellePatrice Courcelle est le seul peintre militaire connu en Belgique. Il y a quelques temps, il a reçu un 2e Prix de Dessin au Concours des Peintres Militaires de l’Armée française à Paris. Il présente régulièrement ses œuvres dans des expositions internationales, mais Patrice Courcelle est aussi un uniformologue qui met ses connaissances au service de l’art historique.

Pour en savoir plus :

http://www.patricecourcelle.com/

Armée WaterlooFabrice Delaunoy est un des figurinistes les plus connus en Belgique. Il s’est spécialisé dans les créations des armées napoléoniennes et alliées, surtout pour la période de la Campagne de Belgique de 1815. Il est co-organisateur du Salon de la Figurine de Fontaine-l’Évêque (voir agenda) qui se déroule chaque année, remportant à chaque fois un succès grandissant. Vous trouverez toutes ses coordonnées sur son blog.

http://les-armees-de-waterloo-en-1815.over-blog.com/

et son deuxième site consacré aux miniatures échelle HO (1/72e) http://waterloo-miniatures.over-blog.com/

C.H.A.F.n°28 de décembre 2012

Publié: décembre 22, 2012 dans Revues

Ed. 28

Table des Matières :

► « In Memoriam » .  Monsieur Jacques COQUIN.

► « Avis de recherche…Wanted…Américaines fontainoises » par Michel Mairiaux

Grâce aux témoignages que les lecteurs ont fournis, Michel Mairiaux a pu compléter les données sur ces dames, originaires de chez nous.

►  » Correspondance entre M. Deltenre et M. Dubois » par Michel Madoe, Willy Colson et Francis Rocca

La première proposition de classement du château de Forchies-la-Marche.

► « Un citoyen d’honneur de la Ville de Fontaine-l’Évêque nous a quitté » . Monsieur Georges HORET.

►  » Lorsqu’un château du XIe siècle accueille une activité insolite, basée sur des technologies du XXI e siècle » propos recueillis par Roland Poliart

Radioamateurs, communications mondiales, de si petits appareils… aussi impressionnants qu’insolites.

► « Liste des articles parus dans les différentes éditions du C.H.A.F. depuis septembre 2005 » .

Un petit jeu de vocabulaire
Trouvez les bonnes définitions

Voici un petit jeu bien simple, visant juste à découvrir la bonne définition des noms proposés. A chaque nom correspond une seule réponse. Nous commencerons par une série consacrée au vocabulaire militaire et basée sur des noms que l’on utilise souvent, parfois de manière erronée, juste par simple habitude.

1. Chien : nom masculin
a) Machine servant jadis dans le cadre d’une guerre de siège.
b) Petit chariot utilisé pour apporter des boulets aux canons.
c) Partie percutante d’une platine, d’un pistolet ou d’un revolver.
d) Piège fait d’un trou au fond hérissé de pointes.

2. Corbeau : nom masculin
a) Plate-forme sur laquelle reposait un canon placé au sommet d’une courtine.
b) Machine servant jadis dans le cadre d’une guerre de siège.
c) Outil servant à creuser dans un sol relativement dur.
d) Surnom d’un membre du Cadre noir de Saumur.

3. Mirliton : nom masculin
a) Chapeau de forme cylindrique, sans visière, autour duquel s’enroule un ruban qu’on laissait pendre.
b) Jeune soldat spartiate faisant sa formation militaire.
c) Esclave romain début du 3e siècle de notre ère.
d) Jeune aide du cuistot d’un régiment de hussards.

4. Crapaud : nom masculin
a) Casque faisant partie d’une armure du XVe siècle.
b) Ancre de grandes dimensions utilisée au temps des galères.
c) Petit mortier de tranchée durant 14-18.
d) Affût de mortier dépourvu de roues.

5. Pioupiou : nom masculin
a) Signal émis par la sentinelle en cas d’approche ennemie.
b) Surnom des pigeons portant des messages.
c) Jeune soldat fraîchement incorporé.
d) Ancienne sirène sur trépied.

6. Doryphore : nom masculin
a) Insecte dont le nom fut donné à un défoliant.
b) Modèle de blindé léger allemand.
c) Surnom donné aux soldats allemands.
d) Homme d’armes revêtu de sa cuirasse.

7. Jugulaire : nom féminin
a) Ruban, chainette ou cuir servant à maintenir la coiffure sur la tête du militaire.
b) Courroie servant à maintenir le fusil sur l’épaule.
c) Foulard servant à recevoir la sueur et qui était porté au cou.
d) Pièce mobile pouvant relever la mire d’un fusil.

8. Pontet : nom masculin
a) Petit pont portable fabriqué par le Génie pour franchir des ruisseaux.
b) Pièce servant à protéger la détente d’une arme à feu.
c) Pièce servant à attacher le ruban d’une médaille.
d) Protection d’un épiscope sur un char ou véhicule blindé.

9. Vieux de la Vieille : surnom
a) Vieux soldat réformé ayant droit à la pension de retraite.
b) Vieux matériel militaire de la Grande Guerre
c) Vieux soldat par ancienneté de la Vieille Garde de Napoléon.
d) Vieux livre de rapport sur l’Historique d’un régiment.

10. Gâchette : nom féminin
a) Pièce que l’on presse avec l’index pour tirer avec une arme.
b) Petite fourche servant à mélanger les couleurs pour le camouflage.
c) Sur une arme à feu, pièce intermédiaire entre la détente et le chien.
d) Surnom de la soupe du Poilu.

Si vous désirez faire ce jeu et ceux qui suivront, ne regardez ni dans un dictionnaire, ni sur internet. Les réponses seront publiées dans l’édition n°29 du C.H.A.F., page 24.
Pour le site internet, envoyez un message au Rédacteur et Webmaster qui se fera un plaisir de vous envoyer les bonnes réponses. Rappel : fa554652@skynet.be

Jeu vocabulaire

Pour des Croix de Feu 1914-1918

Publié: décembre 17, 2012 dans Remerciements

Suite à la parution, dans le dernier CONTACT, édité par la Ville de Fontaine-l’Évêque, nous avons été contacté par monsieur MELLAERT Daniel de Leernes. Ce dernier, aidé par son épouse Nadine PARANT, avait classé les Croix de Feu trouvés dans l’album de son grand-père, Armand NEUFORT, originaire de Marchienne-Docherie.

Médaille Neufort bNeufort armand portraitMédaille Neufort a

NEUFORT Armand, finit la Grande Guerre comme caporal au 3e Régiment de Ligne. Il était handicapé de la main droite car une balle l’avait traversée en pénétrant entre le pouce et l’index, pour ressortir dans le poignet. Il racontait souvent que sur l’Yser, il avait vu le Roi Albert dans les tranchées, près de ses hommes.

Sur la photo centrale, nous pouvons visualiser l’uniforme belge de l’infanterie de ligne, reconnaissable à ses coins rouges, avec liseré noir. Cet uniforme porte les boutons « au lion » et non plus les numéros régimentaires. Armand arbore la fourragère de l’Ordre de Léopold, dont la Croix fut décernée à son régiment.

Sur sa poitrine, de gauche à droite, la Croix de guerre avec palme, la Médaille d’Or de l’Ordre de Léopold II avec palme, la Médaille Commémorative de 14-18 et la Médaille de l’Yser.

Quelques mots sur cet homme. Il travaillait pour les charbonnages. Durant la semaine, c’est lui qui s’occupait des chevaux, les remontait et les descendait. Il adorait ces animaux. Mais il avait une autre fonction assez particulière, il était « rabouteu d’fosse »: toutes les semaines, on remontait les cages d’ascenseur des fosses de charbonnage plus haut que la normale. Dessous, on plaçait un « cufo » (tonneau) accroché par un câble au plancher de l’ascenseur.  Deux hommes y prenaient place et on descendait le tout jusqu’au bas de la fosse. Durant la descente, ces hommes étaient chargés de vérifier les glissières des cages.

Les sites amis et complémentaires

Publié: décembre 8, 2012 dans Liens

Sur les pas d’Adolphe Orange. 28e Régiment d’Infanterie.

bandeau_AO

Sur ce site magnifique et très riche, Vincent Le Calvez, descendant d’Adolphe Orange, nous fait découvrir dans le détail l’Histoire du 28e Régiment d’Infanterie d’Evreux (Normandie) et des soldats qui le composaient durant la Grande Guerre. Ce sont ces mêmes hommes qui vinrent mourir ici, à Leernes, le 22 août 1914 pour notre liberté ! Dans ces pages, vous pourrez découvrir certains articles de notre Secrétaire concernant les combats de Leernes.

L’adresse du site : http://vlecalvez.free.fr/

L’amicale du 144e Régiment d’Infanterie.

plaque-144RIAMICA

Sur les traces de ces Anciens qui ont fait la gloire de l’Armée française. Non seulement ces Anciens sont venus se battre chez nous, en août 1914, mais ceux de l’Amicale ont fait le déplacement jusqu’en Belgique et sont devenus nos amis et collaborateurs. Ensemble nous préparons le centenaire de la Der des Ders.

L’adresse du site : http://amicale144ri.fr/accueil.php

Éditions amies et collaboratrices

Publié: décembre 8, 2012 dans Liens

HISTORIC’ONE s.c.s.

logo

Société d’éditions belge installée à Fontaine-l’Évêque. Certains de ces ouvrages parlent de Fontaine-l’Évêque, Leernes et/ou Forchies-la Marche.

Parmi eux, « Le château de Fontaine-l’Évêque » paru dans la collection La petite cliothèque et dans la collection Les Batailles Oubliées, « Leernes & Collarmont 22 août 1914 » et « Fleurus 26 juin 1794« .

Pour en savoir plus : http://www.historic-one.com/

La collection « La petite cliothèque » se propose de présenter de manière concise des événements historiques et des lieux méconnus de Belgique.

Sont parus :

legion1230

En 1861, Napoléon III organise l’expédition du Mexique qui amène au pouvoir l’empereur Maximilien d’Autriche et son épouse Charlotte de Belgique. Malgré sa neutralité, la Belgique décide de former une légion de volontaires qui doivent servir de gardes de l’Impératrice à Mexico. À l’appui des journaux de l’époque, ce premier volume raconte l’histoire de l’enrôlement de cette légion et le voyage jusqu’à la lointaine Mexico de jeunes gens qui pour la plupart n’avaient jamais quitté leur bourgade.
Prix : 5,00 €

fontaine230

Symbole de la ville, le château de Fontaine-L’Évêque a connu une histoire mouvementée du Moyen Âge à nos jours. Édifice militaire chargé de la défense de la bourgade, il est devenu au fil des siècles un lieu de résidence de grandes familles (Rodoan…).
Ces propriétaires successifs ont su préserver et embellir les magnifiques bâtiments qui sont autant de témoins d’une architecture sans cesse en quête du bel ouvrage.
Prix : 5,00 €

 

beaumont230

fleurus230

En 1622, la plaine de Fleurus est le témoin d’une des nombreuses batailles de la guerre de Trente Ans. Sur le sol belge, au carrefour d’une Europe à feu et à sang, se croisent presque par hasard deux armées, espagnole et « allemande ». Chacun des adversaires tente de rejoindre la place forte de Berg-op-Zoom, assiégée par les Espagnols. Entre Fleurus et la chaussée Brunehaut les généraux Mansfeld et Cordoba s’affrontent.
Prix : 5,00 €

Une revue toute en couleurs révélant l’histoire de ce monument faisant partie du patrimoine de notre entité. Les plans entiers, le courrier administratifs, les coûts divers, les noms des combattants, ceux qui doivent y être, ceux qui devraient, ceux qui ne devaient pas…

Une année complète de recherches enrichissantes pour arriver à ce résultat de 32 pages car la couverture en constitue quatre à elle seule.

Un prix modique de 5,00 € sur commande à rollandgene@gmail.com ou au 071/59.20.91

Monument de Forchies-la-Marche

Publicité Château Fontaine-l'Évêque

Il y a juste 94 ans déjà. Ce 11 novembre 1918, à 11h00, le clairon sonne, le bruit des canons s’arrête… Il faut reconstruire, il faut vivre. Les plus chanceux voient leur cousin, leur fils, leur mari revenir. D’autres attendent les nouvelles, certains pleurent déjà leur défunt.

Et pourtant on pense à rendre hommage à tous ces héros qui se sont battus pour notre liberté. Parmi ceux-ci, certes il y a nos concitoyens, mais il y a aussi ces Français du 28e Régiment d’Infanterie, venus de Paris et d’Évreux périrent glorieusement ce 22 août 1914.

Leur monument et le monument aux Belges morts pour la Belgique, verront le jour presque simultanément, respectivement en 1920 et en 1921.

Cette année, fut la dernière manifestation patriotique au « Monument Français de l’Espinette » car il va être déplacé durant les prochains mois, pour aller occuper un emplacement plus sécurisé à une centaine de mètres, au sommet du champ de bataille. Une plaque portant tous les noms des soldats français tombés sur ces terres ou morts à l’hôpital et/ou à l’ambulance de Fontaine-l’Évêque sera placée devant le monument ainsi qu’une plaque expliquant les faits de gloire.

Monument Français Mod

Ce matin, à 09h00 précises, les représentants communaux et une douzaine de personnes de la Société des Anciens Combattants, Section de Leernes, ont rendu un dernier hommage solennel à tous ces braves Normands et Parisiens. Le Cercle d’Histoire et d’Archéologie de Fontaine-l’Évêque tenait également à être présent sur le site.

Après une messe en la mémoire des tous les Anciens Combattants, Prisonniers politiques, Résistants, après le discours et le dépôt de gerbes aux Monument au Belges morts pour la Belgique, le cortège s’est dirigé vers la plaque commémorative qui se trouve à l’emplacement où fut mortellement blessé le Sergent Rehel du 28e RI, qui devait décéder ensuite à l’ambulance.

Maison Rehel Mod

Cent-vingt personnes, composées des Anciens Combattants, des élus municipaux, des meutes de Scouts et de Louvetaux de Leernes, de l’harmonie Loisirs et Agrément de Leernes et d’un public intéressé se sont figées quelques instants dans le recueillement au son de « La Marseillaise » et de la sonnerie « Aux Champs ».

Croix de Leernes Mod

Enfin, avant d’aller se reccueillir sur les tombes des militaires et résistants belges reposant au cimetière de Leernes, dans la Pelouse d’Honneur, le cortège s’est arrêté devant la « Croix de Gozée », offerte par Madame Champetier de Ribes qui avait perdu un fils à Leernes et un second à Verdun.

Que nos amis français se rassurent, Leernes n’oublie pas !

Cimetière Leernes